eventail-de-la-mariée.png

Les desserts du mariage : Origines et Traditions



Comme beaucoup d’autre symboles associés à l’union sacrée du mariage, le gâteau ne déroge pas à la règle et trouve ses origines dans une tradition ancienne. Le « Wedding cake » est aujourd’hui LA tendance quand on parle de dessert du mariage, mais d’autres options sont en vogue, aussi bien dans la modernité que dans le traditionnel.

L’histoire du Gâteau de Mariage



C’est dans l’histoire antique qu’on retrouve les prémices du gâteau du mariage ; dans la Grèce antique, on lançait des petits gâteaux aux mariés, pour favoriser la fertilité ; à Rome la tradition voulait que chaque invité rompe une tranche de pain sur la tête des mariés pour leur amener fertilité et bonheur. Ce geste symbolise aussi la perte imminente de la virginité et est un gage de fertilité. Cette tradition a perduré pendant les noces jusqu'au 19e siècle, un peu partout dans l’Europe.

C’est au 17è siècle que l’on commence à rencontrer ces fameuses tours composées de gâteaux et de pâtisseries. Plus la tour était haute et plus les époux allaient être heureux.

Le gâteau à étage tel qu’on le connait aujourd’hui arrivera un peu plus tard, courant 18e siècle et c’est en France qu’elle apparait tout d’abord avant de se répandre en Europe et au-delà même des frontières européennes au 19è siècle.

Couper le gâteau : un geste important

Tout la symbolique et le rituel de découpe du gâteau tourne autour de la fertilité. D’ailleurs c’était d’abord une tâche que la femme faisait seule, et ce n’est qu’avec l’évolution de la symbolique au 20è siècle que les époux le font traditionnellement ensemble ; c’est là première tâche que le couple réalise en tant que tel, la main de l’homme sur celle de la femme pour symboliser sa protection et son soutien en tant que pilier de famille.


Si l’on veut respecter la tradition jusqu’au bout, le dernière étage du gâteau (le plus petit à son sommet), doit être conservé ;

Début 19è siècle, la tradition voulait qu’il soit consommé pour le baptême de leur premier né. Cet événement arrivait la plupart du temps dans l'année qui suivait la noce et les gâteaux de type « gâteaux aux fruits » se prêtaient bien à cette tradition.

A notre époque, pour les mariés qui souhaitent scrupuleusement conserver cette symbolique, il y a soit la solution de congeler très soigneusement cette partie du gâteau, pour peu que le type de gâteau s’y prête; où alors on peut se faire préparer le même gâteau, par le même artisan, en version 4 ou 6 personnes, et le déguster lors du premier anniversaire de mariage.


Et la figurine en haut du gâteau ?


L’histoire raconte que c’est un boulanger qui a inventé la première figurine mariage. Il l’a conçu spécialement pour sa fille qui voulait marquer cet évènement par quelque chose de spécial. Il a d’abord essayé de réaliser une figurine sous la forme d’une viennoiserie mais le résultat peu esthétique l’a amené à choisir deux statuettes en porcelaine représentant un couple de mariés, qu’il plaça en haut du gâteau. Le gâteau a fait fort impression auprès des invités et les époux suivants ont également fait réaliser leur figurine de mariage.

La tradition évoluant au cours des ans, une coutume apparait et veut que la figurine utilisée soit un modèle provenant d’un autre mariage de la famille. Que ce soit venu de ses parents, de ses grands-parents ou de son parrain et de sa marraine, elle symbolise la stabilité et la longévité de l’amour. Elle évoque aussi la transmission du patrimoine entre les familles.

La figurine a ensuite connue des évolutions et si à l’origine elle représentant un couple de mariés homme et femme, elle peut maintenant représenter également un couple d’animaux, ou être très humoristique.


Au 21è siècle, elle constitue également un style de décoration à part entière, ce qui offre beaucoup plus de choix au mariés. Elle se décline en plusieurs types, ainsi, on voit apparaître la fameuse « Mr & Mrs » avec le nom de famille du marié.




Les gâteaux traditionnels selon les pays


En France

La fameuse d'une pyramide de choux à la crème recouverts de caramel, elle porte le nom de croquembouche, on devine aisément pourquoi.


En Italie

Le « miglefoglie », sur la même base que notre millefeuille mais à étage et recouvert de fruits rouges. Encore aujourd'hui la découpe du gâteau est un moment très important d'un mariage en Italie.


En Allemagne

Le gâteau traditionnel est une génoise fourrée de gelée de fruits, de nougat ou de pâte d'amandes et recouverte de ganache de couleur blanche, surtout pas de glaçage coloré. Cela représentait également l'innocence et la pureté de la mariée et forme un lien optique et symbolique avec la robe de mariée blanche, qui a donné au gâteau de mariage le nom de «gâteau de mariée».

En Norvège

Le gâteau traditionnel se nomme « kransekake », traduit littéralement par « gâteau de guirlande ». C'est une pièce montée constituée de gâteaux aux amandes en forme d'anneaux.


Au Japon

On a souvent recours à un faux gâteau. Le gâteau qui sera servi aux invités est caché dans les cuisines. Et comme souvent en Asie, ces gâteaux sont démesurés et extrêmement impressionnants, symbole du rang social et de la richesse des familles et des héritiers s'unissant.


Il y a plein de façons de respecter la tradition, ou de faire un clin d'œil aux origines des mariés aussi dans le choix du dessert, pensez-y !


 

Rédigé le 12 Novembre 2020 - ©Sahra B. pour le Blog : L'éventail de la Mariée

Lire aussi… Comment bien choisir son dessert de Mariage

54 vues0 commentaire